[Test]Tearaway

NOTE: Je m’excuse d’avoir pris tout ce temps pour sortir cet article qui était plus ou moins déjà rédigé sur un .txt de mon pc, mais l’inspiration m’a deserté et je trouvais le résultat plutôt mauvais au final, je repart donc presque à zero pour vous fournir ce test.

Fiche technique:

tearaway-e3-02

Après avoir exploité le monde fait de bric et de broc de LittleBigPlanet au travers de pas moins de 5 jeux et de centaines de DLC (inutiles pour une grande majorité), Media Molecule revient avec Tearaway, un jeu se déroulant dans un monde uniquement composé de papier (sisi même la mer est en papier bleu) et ses dérivés tels que des origamis et des papercraft.

Vous y incarnez une petite enveloppe (au choix Atoi ou Iota selon que vous choisissez la fille ou le garçon) dont la tâche est de livrer son message au Vou (qui est en faite vous )  qui est mystérieusement apparu dans le Soleil. Mais cette apparition à permis aux scraps, de viles créatures en papier journal ( et aux allures de poules) de s’introduire dans ce monde et d’y semer le chaos. (Ne vous inquiétez pas, ce n’est pas du spoil car on découvre tous cela dès le début du chapitre 1 😉 ).

I can see you!

I can see you!

La direction artistique de Tearaway est vraiment réussie, originale et surprenante. Le monde vous entourant s’anime sur votre passage (du papier qui se déroule, des fleurs qui éclosent,…) et donne vraiment envie de se balader au travers des niveaux à la recherche de ces petits effets visuels.

LA grande force du titre est son Gameplay exploitant vraiment toutes les fonctionnalités de la PSVita. L’aspect tactile (aussi bien l’écran tactile que le pavé tactile) est sans doute le plus présent au travers de nombreuses interactions tel que déplier du papier pour pouvoir avancer, activer des sorte de tamtam, dessiner (la chose la moins précise à mon gout) ou encore « percer » le sol dans certaines zones ( les doigts apparaissant à l’écran sont bien entendu virtuels, vous aurez à choisir le degré de coloration vous ressemblant le plus au début du jeu). Le gyroscope, les appareils photo  et le micro seront également mis à l’honneur, mais je préfère vous laisser découvrir de quelle façon 😉 .

vous voulez une jeu? non juste un doigt (oui la cité de la peur imbibe encore mon esprit :p

vous voulez une jeu? non juste un doigt (oui la cité de la peur imbibe encore mon esprit :p

La progression est malheureusement assez linéaire, courte et sans trop grande difficulté, le nombre de mort étant infini (ca ne me dérange pas spécialement mais certains n’aiment pas les jeux trop simples). Cependant les niveaux regorgent de collectibles qu’il vous faudra récolter pour obtenir le trophée de platine tels que des cotillons ou des patrons, ce qui rallongera la durée de vie qui est un peu trop courte à mes yeux.

Justement en parlant de patrons, en dénichant ces dernier dans les décors (ils apparaissent sous forme de silhouettes blanches à prendre en photo), cela vous permettra de les débloquer sur le site officiel (il vous suffira de vous collecter avec votre compte psn pour y avoir accès) pour pouvoir les imprimer et les monter. personnellement je trouve cette idée originale et surtout plus juste que les centaines de contenus payants de LittleBigPlanet (Les DLC sont pour moi un signe de décadence des jeux vidéos, une bonne partie d’entre eux n’étant pas vraiment justifiés).

tearaway-playstation-vita-1386923023-263[1]

Les graphismes sont vraiment plaisants tout en étant simples et enfantins, et le tout est rehaussé d’une bande son sympathique avec un doublage français excellent.

Pour conclure, je dirais que nous sommes la en face d’un jeux à avoir absolument sur PSVita à l’instar de Gravity Rush et de Uncharted Golden Abyss. Il s’agit pour ma part de mon coup de cœur 2013 tout supports confondus

Malheureusement on déplorera la courte durée de l’histoire (il ne m’aura fallu qu’entre 4 et 5 heures pour la finir, crédits inclus, et une journée pour obtenir le platine)et que la console épuisera très rapidement sa batterie en y jouant.

Ce voyage enchanté affiche cependant la carte de l’originalité et offre un bon petit moment de détente.

Ma note: 19/20 (le jeu parfait n’existant pas à mes yeux :p )

Atoi et Iota en papercraft réalisés par mes soins

Atoi et Iota en papercraft réalisés par mes soins

Publicités

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s